En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

3e trimestre

logo_ouestfrancefr.pngMercredi 30 juin

Solidarité avec Le Rwanda au collège de L’Hermine

Rwanda.jpg

Vendredi, pour le dernier jour d’école au collège de L’Hermine, les élèves ont reçu l’association Le sourire aux mille collines-Rwanda. À l’été 2019, un petit groupe de personnes de Plélan et des environs avait accompagné le père Protogène Butera, au Rwanda. Début avril quelques paroissiens de Plélan et Maxent étaient venus au collège présenter à toutes les classes un projet de solidarité.

« Pour ce projet, il s’agit de participer au financement de la construction d’une salle de classe dans un village du Rwanda : l’école Saint-Dominique-Savio, à Nyabigoma, diocèse de Cyangugu, à l’ouest du pays. Le directeur, Jean de Dieu, est en contact fréquent avec nous. Une école c’est important et, avec les enfants de plus en plus nombreux, les besoins sont réels. Les photos de la construction de la dernière classe au printemps 2020, ont permis aux élèves de comprendre l’enjeu de cet agrandissement et leurs méthodes de construction, dans ce pays aux mille collines, aux mille sourires », témoignent Catherine Montagne et Jacqueline Lizé de l’association qui, grâce aux élèves, aux parents, professeurs et Stéphanie Salins, directrice, ont reçu un chèque de 1 100 €.


Mercredi 16 juin

Superbe rencontre musicale avec l’artiste Pedro Kouyaté et la classe orchestre du collège l’Hermine.

Bravo aux élèves musiciens et à leurs enseignants de Triolet 24. Un projet soutenu par Orchestre  à l’école et la Sacem.

concert4.jpg


logo_ouestfrancefr.pngSamedi 12 juin

Un challenge sportif réussi au collège l’Hermine

La première édition de challenge « Bouge à l’Hermine » a réussi pendant une semaine à mobiliser, professeurs, personnels, parents d’élèves et élèves du collège l’Hermine.

Johan Bouffaut, professeur d’EPS au collège de l’Hermine à Plélan-le-Grand (Ille-et-Vilaine), qui a mis en place ce challenge est dans l’innovation dans la continuité des projets mis en place depuis deux ans, avec des actions pour lutter conte la sédentarité. Le collège a été sélectionné pour devenir établissement pilote en Ille-et-Vilaine d’une démarche interministérielle en lien avec la lutte contre la sédentarité.

« Nous avons atteint nos objectifs »

Pour le professeur : « J’espérais sensibiliser et donner aux élèves ainsi qu’à leurs parents l’envie de bouger et donc de préserver leur santé. Nous avons atteint notre objectif : pour prendre conscience de l’importance de pratiquer une activité physique, partager des beaux moments en famille, entre amis éloignés des écrans, et rassembler les membres de la communauté de l’Hermine autour d’un projet commun. »

Pendant la semaine, avec 3 h 50 de randonnée pour Klervie et Maéline, 4 heures de vélo pour Yanis, Sacha, Thomas, Angélo et Raphaël, ces belles performances qui ont donné le classement sont anecdotiques, tous les participants sont vainqueurs de ce challenge. Les élèves de 5e C se hissent sur la plus haute marche du podium, suivis de près par l’équipe 3e A et l’équipe 3ème famille complète le podium.

« J’ai pris plaisir à participer avec ma maman »

« Excellente initiative, tous se sont pris au jeu, belle émulation sportive, à renouveler. Ce challenge intergénérationnel renforce les activités entre membres de la famille. J’ai croisé durant ces huit jours sportifs des marcheurs, coureur, cyclistes, que je ne rencontrai pas auparavant sur les chemins de Plélan. J’ai pris plaisir à participer avec maman, nous nous sommes rapprochés et avons parlé davantage. C’était trop bien, à refaire l’année prochaine. Cela m’a encouragé à sortir de ma chambre », souligne un élève. « Si cette préparation m’a pris beaucoup de temps, ces commentaires positifs sont ma récompense », conclut Johan Bouffaut.

journal-infos-ploermel.pngIls ont bougé au collège de l'Hermine

Initié par le professeur d'EPS du collège Johan Bouffaut, le challenge Bouge à l'Hermine est une véritable réussite avec 607 participants et de très bons retours. L'établissement devient aussi pilote dans la lutte contre la sédentarité.

hermine_bouge.jpg

En 40 ans, les collégiens ont perdu 25 % de leur capacité respiratoire. Ce chiffre, et bien d'autres, le professeur d'EPS du collège de l'Hermine Johan Bouffaut les a retenus dans les propos tenus par le professeur François Carré, cardiologue au service de médecine du sport du CHU de Rennes, lors d'une conférence sur les méfaits de la sédentarité, à laquelle il a assisté il y a deux ans. Depuis, l'enseignant a pris ce sujet à bras-le-corps et s'attache en cours d'EPS a «sensibiliser à l'importance de bouger pour sa santé. II faut en faire prendre conscience aux élèves».
 

UN ATHLÈTE COMME PARRAIN
Johan Bouffant a décidé de donner plus d'ampleur à cette sensibilisation en organisant un challenge, Bouge à l'Hermine ! associant «l'ensemble des membre* de la communauté éducative du collège : élèves, professeurs, personnels, parents d'élèves». L'enseignant a demandé à l'athlète Yakoub Delhoum ("Trc*) d'être le parrain de celte 1re édition, «pour susciter de l'engouement, faire entendre un autre discours que celui des professeurs, avec un sportif de haut niveau qui s'entraîne tous les jours».
Afin d'établir un classement, Johan Bouffaut a mis en place un barème tenant compte de l'intensité de l'activité physique, II a voulu «encourager la course à pied», qui rapporte 3 points, contre 2 pour le vélo et le renforcement musculaire, et un pour la marche ou toute autre activité (foot, danse, roller...). Avec comme prérequis d'effectuer 10 minutes de sport d'affilée pour marquer des points. Le challenge a fortement mobilisé, du samedi 22 au dimanche 31 mai, avec 607 inscrits qui globalement ont très bien joué le jeu et bougé plus : « Les résultats sont très bons. »

PLUS DE 80% DES INSCRITS CONTINUERONT A BOUGER
La classe de 5e C s'est hissée sur la première marche du podium avec 24 participants sur 24 et 92,5 points, devant l'équipe famille 3e A (25 participants sur 26 et 90,1 points) et l'équipe 5e famille (19 participants sur 23 et 85,4 points). Plus que le classement, Johan Bouffaut retient les kilomètres parcourus, et les* résultats du sondage : « Plus de 80 % des élève et des familles ont répondu qu'ils continueront à bouger après le challenge. .Plus de 50% des familles ont été incitées à bouger plus. » Les commentaires sont aussi très positifs, à l'image de ce parent qui a constaté avoir «croisé des sportifs (footing, marche, vélo) que je ne voyais pas auparavant sur les chemins de Plélan. Beaucoup se sont pris au jeu». Pour les adultes, ce challenge a «créé une émulation sportive très positive» ou encore «renforcé les activités entre membres de la famille. Il s'agit d'une très bonne initiative, en espérant que cela puisse faire prendre conscience aux gens de l'importance de l'activité physique». Les collégiens aussi ont mis en avant les bienfaits de cette semaine : « J'ai pris beaucoup de plaisir à faire le challenge. Ma maman aussi !. Cela nous a permis de nous rapprocher un peu plus et de nous parler davantage ! »

PILOTE D'UNE DÉMARCHE INTERMINISTÉRIELLE
Bouge à l'Hermine «m'a encouragé à  sortir de ma chambre et à passer moins de temps sur les écrans.» Cet engouement ravit Johan Bouffaut : «Je suis agréablement surpris par l'émulation que ce challenge a favorisée, Il m'a pris beaucoup de temps mais tous ces commentaires très positifs sont ma récompense. Je suis ravi de voir que ce challenge a permis de recréer du lien social et de donner envie de bouger! »
Autre récompense pour les nombreux projets menés depuis deux ans, le collège de l'Hermine a été choisi pour être «établissement pilote en Ille-et-Vilaine d'une démarche interministérielle en lien avec la lutte contre la sédentarité. Un programme de deux ans». D'autres enseignants vont s'impliquer plus, Et un 2e challenge Bouge à l'Hermine sera programmé en 2022, il concernera tout l'établissement.

Catherine Bévy


journal-infos-ploermel.png

Concert rencontre à la médiathèque

La classe orchestre du collège de L'Hermine a travaillé des morceaux de Pedro Kouyaté. Le musicien d'origine malienne revient à Plélan-le-Grand, notamment pour un concert rencontre à la médiathèque mercredi 16 juin.

concert.jpg

Pédro Kouyaté avec les élèves de la classe orchestre lors de sa visite en février.

Les élèves de la classe orchestre du collège de l'Hermine ont travaillé toute l'année avec leur professeur de musique Philippe Le Gallou deux morceaux du répertoire de Pedro Kouyaté. L'artiste d'origine malienne avait fait le déplacement depuis Paris mi février pour découvrir que les collégiens avait «beaucoup travaillé» et leur jouer quelques airs. Au terme de cette rencontre musicale enrichissante de part et d'autre, rendez-vous avait été pris pour une résidence du musicien blues jazz en avril, avec en point d'orgue un concert du quartet de Pedro Kouyaté à l'Antichambre de Mordelîes.

CONCERT DE RESTITUTION PRIVÉ
La crise sanitaire en a décidé autrement. Pedro Kouyaté reviendra bien à Plélan-le-Grand mais du 15 au 17 juin, et seul. Des prestations et échanges avec les élèves de 6e et 5e sont prévus le mardi au collège. Et, indique Philippe Le Gallou, «un concert de restitution est programmé jeudi 17 juin au cinéma l'Hermine. Les élèves de 3e et quelques adultes invités y assisteront. La jauge étant de 65 % de la capacité d'accueil de la salle, ce concert est privé».
Après la prestation de Pedro Kouyaté, les collégiens de la classe orchestre rejoindront l'artiste sur scène pour présenter deux arrangements de son répertoire et deux standards de jazz. Des morceaux travaillés cette année avec les enseignants de l'école de musique Triolet 24. Mais le public pourra tout de même écouter Pedro Kouyaté lors d'un concert-rencontre gratuit (pour lequel il est préférable de s'inscrire) mercredi 16 juin à 15 h à la médiathèque Julien-Gracq.
C'est la concrétisation du démarrage d'un partenariat retardé en raison de la crise sanitaire. En effet, indique Jean-Louis Mélodie, «Philippe Le Gallou m'a contacté début 2020 pour qu'il y ait une restitution du projet à la médiathèque avec une exposition sur le jazz et une prestation des collégiens». Pour le responsable de la médiathèque, il est important « de mettre en valeur le travail des élèves», ce qui sera le cas au fil du temps.


LES 20 ANS DE LA MÉDIATHÈOUE CETTE ANNÉE
En attendant, c'est donc Pedro Kouyaté qui s'y produira, lançant ainsi les animations à venir « des 20 ans de la médiathèque». L'artiste interprétera des morceaux de son répertoire avec son n*goni, la guitare traditionnelle malienne. Dans son pays d'origine, Pedro Kouyaté est un griot, poète musicien ambulant dépositaire de la culture orale. La transmission notamment auprès des jeunes reste très importante pour le Malien installé à Paris depuis 2014.
«Je crois beaucoup à l'éducation par la musique, la culture. J'interviens souvent en milieu scolaire, j'anime des conférences», disait-il en février au collège. Le musicien poète est en outre un musicien renommé, qui collabore avec d'autres artistes de marque comme Manu Katché, Oxmo Puccino, Mamani Keita, Rocé..., entre autres, pour ses albums Vis ta vie (2019) et Marassa (2020). A la médiathèque, avec sa voix rauque et profonde, et son n'goni, il emmènera le public dans son univers jazz blues inspiré de ses origines maliennes, de ses rencontres et voyages partout dans le monde.


Catherine Bévy
Contacts: 02 99 61 80 03 

mediatheque@plelan-le-grand.fr


logo_ouestfrancefr.pngLundi 5 avril

À Plélan-le-Grand, au collège L’Hermine, la petite entreprise des élèves perdure

Depuis six ans, un groupe d’élèves de troisième du collège de L’Hermine à Plélan-le-Grand, situé à l’est de Rennes, crée, chaque année, une petite entreprise et développe des compétences pour la faire vivre. Jeans Leaf est le nom de celle de 2021.

OFavril.jpg

Vendredi 2 avril 2021, au collège l’Hermine de Plélan-le-Grand, les six élèves investis dans l’entreprise de cette année, Jeans Leaf, ont reçu des invités dont ils se souviendront : le député, Gaël Le Bohec ; Murielle Douté-Bouton, maire de Plélan ; Michel Pellé, directeur diocésain et Mélanie Rault, directrice régionale de l’association Entreprendre pour apprendre.

Fabriquer un vide-poches avec des matériaux recyclés

Pour ce travail collectif, après appel à candidature et lettre de motivation, le difficile choix du projet s’est concrétisé. « Nous voulions utiliser des matériaux à notre portée et recyclables. Après réflexion le choix d’un vide-poches conçu à partir de calendrier rigide, habillé d’un tissu collé noir et garni de poches récupérées sur des vêtements de toutes couleurs, notre projet Jeans Leaf est aujourd’hui abouti et nous en proposons trois modèles à la vente. »

Pour gérer au mieux leur petite entreprise, les jeunes ont acquis des compétences, ainsi Amalia Amarantos-Moreau est responsable coordination, Lilou Beunet, vente et marketing, Lola Malek Baroncini, gestion et finances, Louisa Michoud, production, Enzo Faye, gestion des stocks, Fleur Laforest, marketing et communication.

« Cela leur donne de l’assurance »

Pour Jean-François Lebreton et Stephane Maugéon, les deux professeurs présents à la présentation, l’évolution de ces élèves est très marquée : « Ils ont pris de l’assurance, sont très à l’aise à l’oral, mais aussi dans la rédaction des documents pour le marketing, pour solliciter les fournisseurs, les acheteurs, gérer les financements, calculer le prix de revient de leurs articles ».

Pour Mélanie Rault, directrice régionale de Entreprendre pour apprendre qui accompagne ces projets auprès des écoles, collèges, lycées et entreprise d’insertion : « Notre volonté est d’encourager les gens à faire des choses par eux-mêmes. Cette formation acquise est un plus à valoriser sur un CV pour trouver un job d’été, et entrer dans la vie professionnelle. Des chefs d’entreprise nous accompagnent pour aider à construire ces projets. Cette année seulement un salon virtuel de présentation va être proposé ».

Gaël Le Bohec, député est très attentif à ce qui peut aider à proposer des initiatives innovantes auprès des jeunes. Les délégués éco-responsables, également présents, vendredi, ont posé des questions sur le rôle du député

Le député Gaël le Bohec a indiqué : « J’ai un bureau à l’assemblée et localement au cœur de la circonscription à Guipry-Messac. Nous travaillons beaucoup en commission et votons les textes, avant le vote solennel des lois ».

Jeans Leaf met en vente trois types de vide-poches :

L’entreprise des élèves au collège va faire la promotion de ses trois vide-poches vendus 2 €, 3 € et 5 €. La vente et les réservations ont commencé auprès des camarades du collège, mais dès maintenant il est possible de passer commande, le vendredi de 15 h 05 à 17 h 05, au 07 83 91 49 64, par mail : jeansleaf@laposte.fr Les petits entrepreneurs se sont engagés à verser 10 % de leur bénéfice à une association de lutte contre le cancer et à laisser une cagnotte pour ceux de l’an prochain, comme ils en ont eux-mêmes bénéficié pour démarrer.


Catégorie : - 2020-2021
Page lue 50 fois

genially21

Visite Virtuelle de notre collège